Les radios de l’Est menacées de disparition faute de financements

OCHA
<p>A ce jour, ces stations demeurent le seul moyen de communication de masse &agrave; l&rsquo;Est du Tchad, permettant d&rsquo;atteindre instantan&eacute;ment des centaines de milliers d&rsquo;habitants des r&eacute;gions du Ouadda&iuml;, du Sila et du Wadi Fira.</p>
-

(This article in OCHA's December 2012 Bulletin humanitaire Tchad talks about Internews' humanitarian radio project in Chad)

Fondées en 2005 par Internews Network, une ONG américaine de développement des médias locaux, La Voix du Ouaddaï, Radio Sila et Radio Absoun ont été créés pour apporter une réponse à la crise que représentait l’afflux des réfugiés du Darfour. Avec le retrait d’Internews en juillet 2012, ce réseau de radios (appelé Humanitarian Information Service) éprouve, aujourd’hui, de réelles difficultés à desservir la communauté humanitaire à l’est du Tchad.

Les trois stations ont permis, au cours de ces années, d’informer et de sensibiliser les populations réfugiées du Soudan et les déplacés ainsi que la population hôte sur des sujets cruciaux pour leur survie et leur insertion dans leur nouveau milieu d’accueil. Pour cela, Internews Network a formé des dizaines de journalistes qui sont devenus aujourd’hui des professionnels aguerris et reconnus au sein de leur profession.

A ce jour, ces stations dont l’audience n’a cessé de croître au fil des dernières années, demeurent le seul moyen de communication de masse à l’Est du Tchad, permettant d’atteindre instantanément des centaines de milliers d’habitants des régions du Ouaddaï, du Sila et du Wadi Fira ainsi que la quasi-totalité des camps de réfugiés.

En se retirant du Tchad en juillet dernier, Internews a légué la propriété et la gestion de ces radios à des structures locales qui n’ont pas les ressources nécessaires pour à la fois mettre en oeuvre leurs propres activités et prendre en charge ces radios. Cependant, l’ONG a songé à la pérennisation des trois radios en assurant la formation du personnel et l’acquisition des locaux pour les abriter, dans les trois localités pendant les années 2011-2012.

Aujourd’hui, les trois stations, constituées en associations à but non lucratif, développent des activités de génération de revenus nécessaires à leur survie. Elles sont en mesure de concevoir, produire et diffuser des campagnes de sensibilisation, de communication, efficaces pouvant atteindre une audience de 400.000 personnes à l’est du Tchad.

C’est pourquoi, en plus de décrocher des petits contrats avec les sociétés commerciales et les marchés locaux, les radios recherchent de potentiels organismes pour obtenir un soutien financier pour une pérennisation durable et constante.
Le défi majeur est que si ces stations venaient à disparaître avec le retrait d’Internews, ces trois régions subiraient un recul significatif en matière de développement.

See full bulletin below:

Related Stories

  • Ukraine: Finding Home for Children on the Run from War in the East

    Wednesday, March 22, 2017

    The military conflict in Ukraine’s east has driven thousands of Donbas residents out of their homes, seeking safer abodes and better fortunes in other places across the country. Now they are called ‘internally displaced’, or IDPs, and many of them, literally, have to start their lives from scratch. And it is even more difficult for those families with children. In addition to financial hardship, many families must also cope with the psychological effects the war has had on their children. When the state fails in tackling these deeply emotional issues, volunteers come forward to help.

  • Internews Aims to Safeguard Dialogue, Info

    Radio World
    Friday, March 17, 2017

    Internews is a non-profit organization with a mission to “empower local media worldwide to provide people with news and information and the means to make their voices heard.” The association has been operating globally for more than 30 years and today is working in Democratic Republic of Congo, Kenya, Somalia, South Sudan, Central African Republic, Liberia, Cote d’Ivoire, Burkina Faso and Tanzania. Radio World spoke to Brice Rambaud, regional director, Sub-Saharan Africa at Internews about the impact of radio in these countries.